Mappa mundi... Expo originale & déjeuner à l’hippodrome de Boitsfort
3 octobre 2020

L’exposition Mappa Mundi semble avoir été faite spécialement pour fêter le déconfinement. Quoi de mieux en effet qu’une série de variations sur la carte du monde pour s’évader un peu et voyager dans l’imaginaire ?

Mappa Mundi propose un parcours parmi les œuvres d’une série d’artistes contemporains ayant tous abordé la question de la carte du monde. Dès l’entrée, une œuvre superbe de Mona Hattoum donne le ton. L’artiste a découpé dans d’épaisses plaques de verre la forme des différents continents. Suspendus dans l’atrium, ils bougent lentement, tournent sur eux-mêmes, se frôlent quelques fois. Nous voici d’emblée au cœur du sujet. C’est Mona Hattoum encore que l’on retrouve face à la piscine avec un tapis oriental dont elle a rasé des parties formant une mappemonde d’un genre nouveau. Deux interprétations d’un même thème par une seule artiste : quoi de plus normal quand on sait que le dessin des cartes a toujours été subjectif, ne fût-ce qu’en fonction du point où l’on se place pour appréhender le monde. Les Européens ont placé l’Europe au centre du monde mais ailleurs, d’autres ont déplacé le curseur. Longtemps, les cartes furent abondamment illustrées d’animaux fantastiques, de terres plus ou moins réelles, de mers de dimensions variables. Plus elles devinrent précises, plus le rêve les déserta. Une ligne du temps montre bien comment la représentation du monde évolua au fil des siècles et de l’imaginaire des poètes et des artistes. Avec cette exposition, les créateurs contemporains s’en emparent à nouveau et en proposent une infinité de variations : Mircea Cantor dessine les continents à l’aide de la fumée de bougies, Wim Delvoye invente un planisphère géant d’un réalisme saisissant, Art & Language propose des cartes en puzzle monochrome, Alighiero-Boetti imagine un monde où chaque pays est représenté par les couleurs de son drapeau, Marcel Broodthaers a droit à un espace à part avec ses cartes du monde poétique. De salle en salle, à travers les œuvres d’Andreas Gursky, Vik Muniz, Chéri Samba, Ivan Navarro, Eric Duyckaerts, Olafur Eliasson, Luigi Ghirri, on découvre de multiples visions de notre planète vue d’Orient et d’Occident, traversée par les routes sinueuses de la poésie, de l’humour, de la politique, de l’imaginaire surtout.

 

La participation de 18 € ou 43 € (avec le déjeuner buffet) comprend :

  • L’entrée, la visite guidée en petit groupe… et le déjeuner buffet

Rendez-vous :

  • 11h00 précises, à la Fondation Empain, 67, Avenue Franklin Roosevelt, à 1050 Bruxelles
  • 13h15 – restaurant du golf de l’hippodrome de Boitsfort, 51, ch. de La Hulpe à 1180 Uccle


Cliquez ici pour vous inscrire à cet événement

Clôture des inscriptions le 20 / 09 / 2020

(L'inscription ne sera effective qu'après réception de votre paiement sur le numéro de compte indiqué dans le mail de confirmation)

Nombre d'invités autorisés : 4





© 2019 Rallye ATC Culture Club - Chaussée de La Hulpe, 10 - 1000 Bruxelles - info@atc-cultureclub.be - Powered by Crystal Digit