Jérôme Bosch... une conférence de Jan De Maere - COMPLET
24 avril 2019

Jérôme Bosch est certainement l’un des artistes les plus énigmatiques de l’histoire de l’art. Ses peintures, qu’elles offrent une lecture évidente ou qu’elles utilisent un langage symbolique particulier, sont empruntes de son style personnel, entre gothique et renaissance. Homme cultivé et grand observateur de son époque, il mit son savoir au service de son imagination hors du commun.

Le contexte : La deuxième moitié du XVème siècle dans les pays du nord de l’Europe connaît une véritable frénésie religieuse où l’on attend avec certitude la fin des temps annoncée par les écritures et entretenue par le clergé officiant. L’inquisition s’attaque aux sorcières et aux alchimistes, les premières tensions envers le catholicisme romain apparaissent, les sectes en tous genres s’implantent dans tous les niveaux de la société, les condamnations au bûcher en place publique sont monnaie courante... Jérôme Bosch est profondément croyant mais il rejette aussi bien le peuple laïc que les membres du clergé. Pour lui, l’homme est mauvais, il vit dans le vice et le plaisir facile, qu’il soit prêtre ou paysan. La majorité des scènes qu’il représente dénonce l’existence de ses contemporains auxquels il n’offre qu’une perspective : l’enfer. Son imagination débordante lui permet de s’exprimer dans un style très personnel ou des créatures fantastiques composés d’animaux, d’êtres humains, de végétaux et d’éléments de mécanique évoluent dans des mondes, miroirs du notre, sortis directement de ses visions les plus hallucinantes. Celui que l’on a appelé le faiseur de diables disparaît vers 1516. Son influence se retrouve dans la peinture flamande post-boschéenne en particulier dans les tableaux de Brueghel l’ancien. Jérôme Bosch sera ensuite peu à peu oublié durant les quatre siècles suivants. Son œuvre sera finalement redécouverte au XXeme siècle et jouera un rôle incontestable sur le travail du mouvement surréaliste.

Le conférencier Jan De Maere est spécialisé dans les maîtres flamands des 16éme et 17eme siècles, les sculptures datant de 1400 à 1800 et les dessins de maîtres anciens de 1500 à 1900. Il a été directeur du Centre de Conservation du Musée de Gand (mission : analyse scientifique des tableaux anciens) de 1978 à 1982 ; Il est marchand d'art depuis 1972 et a été président de la Foire des Antiquaires de Belgique de 2000 à 2005.

 

Rendez-vous :

  • hall d’entrée de l’institut Bruno Lussato, à 19h45 - Début de la conférence à 20h00
  • 52-54, avenue de la Sapinière, à 1180 Uccle
  • La conférence est incluse dans votre abonnement
  • Participation non-membre : 10 €


Les inscriptions pour cet événement ne sont pas encore ouvertes





© 2016 Rallye ATC Culture Club - Chaussée de La Hulpe, 10 - 1000 Bruxelles - info@atc-cultureclub.be - Powered by Crystal Digit