Voyage au bout de la nuit... De Louis Ferdinand Céline
13 mars 2019

Il fallait une langue nouvelle, puissante, compacte, éructante, précise et raffinée pour rendre compte de l’horreur de la guerre de 14. Louis-Ferdinand Céline l’a inventée pour décrire le parcours de Bardamu des tranchées à la banlieue en passant par quelques colonies africaines. L’adaptation de cette peinture expressionniste d’un début de siècle fracassant dans tout son enfer, s’est concentrée sur les premiers chapitres narrant la vie du soldat délaissant un jour la place Clichy pour embarquer dans l’absurdité de la guerre.

Chapeau melon visé sur la tête, costume trois pièces, cigarette roulée au coin des lèvres, l’actrice fait surgir la voix de Bardamu qui à vingt ans « n’avait plus que du passé ». Le soldat ne sait plus s’il préfère le jour ou la nuit, tant il ne sait quand et comment échapper au fracas des armes, à l’absurdité de la guerre. « Dans ce métier d’être tué, faut pas être difficile, faut faire comme si la vie continuait, c’est ça le plus dur, ce mensonge. »

Hélène Firla cisèle cette sublime logorrhée et nous entraîne au cœur de la violence des tranchées convoquant tous les sens : la vue, l’ouïe et l’odorat avec le tabac qu’elle roule et fume. Elle nous fait vivre les tirs incessants, les pluies d’obus et la vision du colonel déchiqueté, embrassant pour l’éternité un cavalier carbonisé, une horreur qui se répète…

 

Rendez-vous :

  • à 19h45 précises - Début du spectacle à 20h15
  • 1er étage du théâtre des Martyrs - 22, place des Martyrs, à 1000 Bruxelles
  • Le spectacle est inclus dans votre abonnement
  • Participation non-membre : 18 €


Les inscriptions pour cet événement ont été clôturées





© 2016 Rallye ATC Culture Club - Chaussée de La Hulpe, 10 - 1000 Bruxelles - info@atc-cultureclub.be - Powered by Crystal Digit